Accueil Consultations Cours Ateliers Articles Contacts
Tristan 
Saint-Jean

Astrologue

Astrologue

Monsieur Laurent Wauquiez, président du parti "Les Républicains", a tenu deux cours, les 16 et 17 février derniers, sur la vie politique française, à l'école de commerce "EM Lyon". Au-delà de ses propos, son discours, se voulant franc et direct, a été condamné par les médias et les autres partis politiques, voire le sien.

Et l'astrologie dans tout ça, me direz-vous ?

Il se trouve que Monsieur Wauquiez possède une forte signature Bélier, signe de Feu. En effet, dans son thème de naissance, nous trouvons dans ce signe le Soleil, la Lune, Jupiter et Mercure.

Le signe du Bélier n'est pas particulièrement connu pour sa diplomatie. Souvent fonceur, tranchant, impulsif ou spontané, ne dit-on pas qu'il agirait d'abord et réfléchirait après. Sans vouloir préjuger des intentions du président du parti "Les Républicains", cette attitude pourrait correspondre à ce signe du zodiaque.

Être dans le feu de l'action plaît généralement au Bélier, qui peut parfois même faire preuve de témérité. Agir, encore et toujours, à l'instar du mythe grecque représentant parfaitement ce signe, Jason et ses argonautes à la conquête de la Toison d'or (pelage d'un Bélier aux caractères divins). Ce fonceur né qui impose le respect à ses argonautes se moque pas mal d'être aimé ou non, il commande et entend être obéi.

"Je ne suis pas là pour plaire, mais pour faire"; "moi, j'agis et ne me donnez pas de leçons"… Ces phrases illustrent encore cette action, inhérente à l'élément Feu. Elles ont été prononcées au Salon de l'Agriculture par l'actuel président de la République, Emmanuel Macron qui est né sous un signe de Feu, le Sagittaire, avec pas moins de quatre planètes dans ce signe : le Soleil, Mercure, Vénus et Neptune. Depuis qu'il a été élu Président, Emmanuel Macron se dit d'ailleurs "jupitérien" (planète maîtresse du Sagittaire). S'agit-il d'une simple tournure de phrase ou d'une réelle identification au Maître de l'Olympe se servant de la foudre pour ses combats ? Cet aspect de chef militaire pourrait finalement être un atout en politique.

Pour conclure, je ne peux cependant pas m'empêcher de citer le philosophe florentin, Nicolas Machiavel (1469-1527) :

De l'art de gouverner… (Le Prince, chap.XVIII)

"Combien il serait louable chez un prince de tenir sa parole et de vivre avec droiture et non avec ruse, chacun le comprend : toutefois, on voit par expérience, de nos jours, que tels princes ont fait de grandes choses qui de leur parole ont tenu peu compte, et qui ont su par ruse manoeuvrer la cervelle des gens ; et à la fin ils ont dominé ceux qui se sont fondés sur la loyauté. (…)

… et celui qui a su mieux user du renard est arrivé à meilleur fin."


Tristan Saint-Jean
Article paru le 1
er mars 2018 dans « La Gazette des Astrologues » (FDAF)

Du Feu en politique