Accueil Consultations Cours Ateliers Articles Contacts
Tristan 
Saint-Jean

Astrologue

Astrologue

Claude François, surnommé "Cloclo", est né le 1er février 1939 à Ismaïlia (Egypte) et mort le 11 mars 1978 à Paris. Quarante ans après, toutes les générations dansent encore sur les grands succès de ce chanteur populaire.

Cloclo se sera produit environ 1 200 fois sur scène en 16 ans de carrière. Cela représente une moyenne de 6 concerts par mois ! Ce rythme effréné représenté par l'élément Feu est très présent dans son thème : énergie et courage. De plus, avec sa crinière léonine, pouvait-il en être autrement ?

L'autre élément dominant de son thème est la Terre traduisant son efficacité légendaire et son pouvoir de concrétisation. Il ne pouvait se satisfaire du minimum et estimait, en bon Ascendant Capricorne, que les résultats recherchés ne s'obtenaient qu'en travaillant d'arrache pied : il se révélait comme un sommet d'exigence et de rigueur.

Une chose l'obsédait : être le meilleur. Sa carrière était toute sa vie correspondant à l'expression de son Noeud Nord en Maison 10 (: engagement de son être dans sa vie professionnelle).

Sans trop d'états d'âme (peu d'élément Eau), son caractère intransigeant (Soleil en Verseau, signe Fixe), entraînait souvent le départ de certains collaborateurs à peine arrivés.

Pour finir, entrons dans le mystère de sa destinée avec Pluton, l'une des planètes les plus importantes du thème de Claude François.

Mythologique, Pluton (Hadès) est le Maître du Royaume des morts. Son territoire souterrain est entouré de fleuves dangereux, dont le Styx. Les anciens, pour imager le Styx, avaient pris pour modèle un torrent grecque des monts Aroania, dont les eaux sombres et glacées se perdent sous terre.

Le nom de ce torrent est : Mavro-Nero (Eau Noire). Il se trouve que deux ans avant son décès accidentel du à l'eau, Claude François avait pris une initiative tout à fait inédite pour un chanteur à l'époque. Il lançait un parfum qu'il avait lui-même créé et le nommait : "Eau Noire… !"


Tristan Saint-Jean
Article paru le 1
er avril 2018 dans « La Gazette des Astrologues » (FDAF)

Claude François, 40 ans déjà